Recent Posts

Les grandes surfaces fêtent à leurs façons le mois de ramadan

Mai 01, 17 Les grandes surfaces fêtent à leurs façons le mois de ramadan

La France se prépare à une période exceptionnelle avec la venue du mois de ramadan propice au jeûne et aux pratiques religieuses et à la saison estivale synonyme de forte consommation, de dépense et de divertissement.

Dans quelques semaines, le marché français connaîtra un événement considérable, le début du ramadan 2017 en France.

Les 30 jours du mois de ramadan en France se traduisent par l’augmentation des dépenses et la hausse des achats alimentaires chez les jeûneurs.

Les commerces et les grandes surfaces en France ne manquent pas ce rendez-vous purement économique pour réaliser les plus grandes ventes de l’année et n’hésitent à se métamorphoser aux couleurs de l’orient et de la tradition islamique.

Le Ramadan, le marché incontournable des enseignes alimentaires en France 

chameau-rayon-ramadan-2

Durant le mois de ramadan, les plus grandes enseignes en France veillent à mettre en avant la culture orientale et à proposer à leurs clientèles une large panoplie de produits issus de la production halal afin d’attirer le plus grand nombreux de consommateurs fidèles à cette occasion religieuse.

La fin du mois de mai marquera le début du ramadan 2017, un mois sain consacré à la prière, au jeûne et à la piété qui sera célébré par des millions de musulmans éparpillés sur les 4 coins de la France.

Privé de la nourriture toute la journée, le jeûneur essaye dès l’heure de la rupture de jeûne de récompenser ce qu’il a manqué durant sa journée et de doubler ses besoins en alimentation.

De la viande, aux épices en passant par les conserves, les commerces renforcent leurs offres halal au ramadan 

PHO9ca2b9ea-e7dc-11e2-aafc-d84071c496c5-805x453

Le ramadan rime naturellement avec les hausses de la consommation pour les clients musulmans et pratiquants. De quoi accroître l’envie des commerces et enseignes alimentaires, qui profitent déjà du marché halal qui ne cesse d’attirer les consommateurs français de toutes les préférences et les appartenances.

Depuis quelques semaines, les grandes surfaces en France ont renforcé la présence dans produits halal dans les rayons de viande, charcuterie, conserves, pâtisseries… et tout ce qui peut attirer les consommateurs musulmans.

Les musulmans en France n’ont pas de difficulté à avoir facilement des aliments licites. Convaincus de la forte demande des consommateurs, les plus grandes enseignes alimentaires en France se sont mis au halal et s’engagent à multiplier au mieux leurs offres au profit de la clientèle musulmane.

 

read more

Concilier cancer et vie professionnelle

Avr 20, 17 Concilier cancer et vie professionnelle

Des milliers de travailleurs apprennent chaque jour qu’elles sont atteintes d’un cancer. En plus de leurs maux et de leur souffrance, ses personnes ont du mal à en parler en entreprise et trouve que le sujet du cancer est encore tabou en France.

D’après le baromètre Cancer@work publié en mois de septembre, près de la moitié de ses personnes déclarent avoir quitté leurs postes et avouent qu’il est difficile d’aborder le sujet de leur pathologie.

En 2013, la même étude a révélé que moins de ¾ des cancéreux ont du mal à parler de leur maladie. Les statistiques montrent que le cancer en entreprise est un sujet de plus en plus tabou.

Dans ce contexte, la campagne Cancer@work est une initiative permettant à toute personne atteinte d’un cancer d’affronter le regard des autres et de pouvoir en parler en entreprise.

 

Pour que le cancer ne soit pas un fardeau au travail

cancer-travail-photographee-eu-1200

En collaboration avec plusieurs entreprises de renommée internationale à savoir la société de la restauration collective  Elior et Groupe BPCE, Cancer@work se mobilise depuis quelques mois pour aider les travailleurs cancéreux à mieux accepter leur pathologie au travail.

Le cancer, parlons-en !

624

Parler de son cancer est une phase indispensable à la guérison et au mieux-être du malade.  Cancer@work organise souvent des réunions et des événements partout en France visant à écouter les personnes atteintes de cancer et à les encourager pour l’annoncer à leurs employeurs.

« Il faut avoir le courage et parvenir à l’annoncer à son employeur et à ses collaborateurs afin de pouvoir trouver des solutions fiables garantissant votre place au sein de l’entreprise et votre carrière professionnelles. » Commente Anne-Sophie Tuszynski, l’associée Kepler HR – Co founder Cancer@Work.

D’après une étude effectuée récemment par la même association, la plupart des salariés souffrantes de cancer pensent que l’entreprise n’offre pas les mêmes possibilités de carrière pour les personnes actives que pour les personnes atteintes de cancer et que les travailleurs cancéreux pensent qu’ils n’ont plus de place dans l’entreprise à le retour.

« Parce que nul n’est à l’abri d’une pathologie grave ou d’un cancer, nous souhaitons aider les travailleurs qui ont du mal à s’intégrer à l’entreprise avant, pendant et après leur cure en collaborant avec l’association Cancer@work ». Souligne le responsable de l’innovation et de développement stratégique de l’entreprise Elior Group.

 

Philippe Salle: « Accueillir la maladie et la fragilité en entreprise est source de progrès pour tous » #Cat2017 #Cancer #Créateurdevaleur

 

read more

 Comment la securite est devenue un capital et un atout diplomatique au Maroc ?

Avr 15, 17  Comment la securite est devenue un capital et un atout diplomatique au Maroc ?

Ce pouvoir d’accueillir les touristes, d’émerveiller les vacanciers du monde entier et de rassurer les investisseurs de tous les secteurs est le résultat d’une stratégie réussie impliquant toutes formes de sécurité et des services touristiques de grande qualité.

Dans le but d’accueillir des nouveaux touristes en quête de détente et de bien-être et de satisfaire les fidèles de ce pays typique, le Maroc a adopté quelques plans sécuritaires.

 

Une destination touristique phare pour les vacanciers de toutes les provenances

o-TOURISTES-MAROC-facebook

Depuis quelques années, tous les endroits touristiques au Royaume marocain (hôtels, restaurants, musées, discos…) se sont dotés de caméras de surveillance ainsi que portiques de détection des métaux, et sont sous la garde de vigiles formés pour repérer tout geste suspect.

Chargé des affaires touristiques et du développement de l’Etat, le conseiller du Roi a imposé certaines règles strictes comme l’installation des caméras de surveillance et des portiques de détection des métaux à chaque entrée des établissements touristiques à savoir, les musées, les hôtels, les restaurants, les discothèques…

« La sécurité et l’investissement dans le secteur touristique sont deux objectifs importants que nous devons atteindre. Il n’est cependant pas possible d’atteindre le développement sans avoir assuré une sécurité irréprochable ». .

« Au-delà de ce qui est déjà mis en place, des agents équipés et entraînés pour garantir des interventions professionnelles efficaces et dans les meilleurs délais sont venus en renfort pour la haute saison estivale. Ils proviennent d’unités classiques, mobiles et de secours pour veiller à la quiétude des touristes », affirme une source du ministère de l’Intérieur.

Le Maroc mobilise des milliers de policiers pour assurer la securite de la COP22

cop22COVER-FB

L’Etat marocain mise sur la sécurité intérieure et sur le bien-être de ses visiteurs. A l’occasion de la COP22 qui a eu lieu à Marrakech, le ministère de l’intérieur a mis en place des milliers d’agents de police de toutes les spécialités.

A l’entrée des villes comme à la sortie, nous trouvons de nombreux policiers. Des motards aux patrouilles de police, en passant par les détecteurs d’explosifs et les chargés de sécurité des personnalité… des agents de police se mobilisent pour protéger cet événement mondial.

De nombreuses villes au Maroc se sont également escortées par des barrages et par des points de contrôles dispersés sur tout le territoire marocain et principalement sur la ville de Marrakech.

 

read more

NewWind, la société de l’« arbre à vent » en liquidation judiciaire

Mar 30, 17 NewWind, la société de l’« arbre à vent » en liquidation judiciaire

Créatrice du concept « l’arbre à vent », la start-up NewWind n’a pas pu tenir longtemps après sa mise en redressement judiciaire et sera bientôt liquidée. C’est donc la fin pour la société qui avait innové en une solution écologique impressionnante et qui a même séduit l’ancien ministre Arnaud Montebourg. La décision a été prise par le tribunal de commerce de Saint-Brieuc. Pour comprendre la procédure, l’administrateur judiciaire  nous explique la liquidation judiciaire.

La fin pour NewWind

gallerie-B50B0690-B

Lorsque la start-up NewWind avait commencé son activité, son produit se présentait comme une innovation dans le secteur de l’environnement. Sa solution est un arbre au tronc d’acier d’une hauteur d’une dizaine de mètres et qui est équipé d’une centaine de feuilles en plastique vert pour fonctionner comme des mini-éoliens installés en plein centre-ville. Malgré une modeste production, l’arbre à vent a réussi d’impressionner beaucoup de monde dont l’ancien ministre Arnaud Montebourg.

Malgré ses belles promesses, le projet a fini par couler et la société NewWind a été mise en redressement judiciaire en décembre 2016 par le tribunal de Saint-Brieuc avec une période d’observation de six mois renouvelable deux fois. Mais ceci n’était pas suffisant pour redresser la barre et la situation s’est aggravée faisant transformer le redressement en liquidation judiciaire, après une décision du même tribunal à la date du 8 mars 2017, soit à peine trois mois après l’ouverture de la procédure de redressement.

Sous une demande de l’administrateur judiciaire qui a pris en charge le dossier, le tribunal a prononcé alors cette mesure après avoir constaté le manque de « trésorerie permettant de régler les salaires en cours ».

Les conséquences de la liquidation judiciaire

newwind

L’annonce de la liquidation judiciaire d’une société annonce la fin de ses activités. Cette décision émane d’une appréciation du tribunal de commerce, après consultation des différents rapports de l’administrateur judiciaire et écoute des représentants de l’entreprise, qui constate l’impossibilité de la réussite du plan de redressement ou de la cession de l’entreprise.

« Lorsqu’il y a liquidation, le mandataire désigné par le tribunal devient liquidateur et se charge de la vente des actifs à disposition de l’entreprise », affirme notre expert. Ainsi, le liquidateur vend l’actif du débiteur pour disposer de la trésorerie nécessaire pour régler les salariés et les créanciers et annoncer après la dissolution de l’entreprise.

 

 

read more